Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 19:05

Le pied est une mécanique de précision. Il comprend 26 os, 16 articulations, 107 ligaments et pas moins de 20 muscles ! Moyen de déplacement le plus ancien pour l’homme, il doit être au centre de toutes les attentions du coureur. Comme il heurte le sol entre 500 et 1 250 fois par kilomètre, il est indispensable de bien le chausser.
Le choix des chaussures est essentiel. Si vous voulez éviter ampoules, ongles noirs et autres blessures, mieux vaut vous équiper d'une paire bien adaptée à vos pieds !

1 - Faites attention à votre pointure.
Lorsque vous courez, votre pied glisse vers l’avant de plusieurs millimètres, voire d'un centimètre. Lors de l’essayage vous devez veiller à ce que vos orteils ne butent pas sur l'avant du pied.
Laissez un centimètre entre les orteils et le bout de la chaussure.

2 - Votre poids compte !
On ne choisit pas le même modèle de chaussures selon que l'on pèse 60 ou 90 kg. Au-dessus de 80 kg, donnez la priorité à l'amorti, privilégiez une semelle intermédiaire en mousse plus ferme et une technologie d’amorti additionnel au niveau du talon et à l’avant du pied.

3 - Route ou chemins ?
Votre chaussure doit être adaptée à la surface pratiquée. Sur route, privilégiez un bon amorti, car c'est sur ce terrain que vos articulations sont le plus sollicitées et que les chaussures s'usent le plus. Si vous courez sur des chemins, préférez un bon maintien du pied et une semelle crantée, adaptée aux obstacles naturels.

4 - Choisissez vos chaussures en fin de journée !
Pendant l'effort, votre pied gonfle, et au-delà de 30 à 45 minutes de course, votre pied a tendance à s'écraser. Achetez plutôt vos chaussures de sport le soir, quand votre pied est gonflé.

5 - Quand renouveler ses chaussures ?
Celles à semelle épaisse vous permettent de faire entre 1 500 et 2 000 kilomètres. Pour les paires plus légères, comptez 500 kilomètres maximum (modèle spécifique pour la compétition).

6 - Votre type d’appui : pronateur, supinateur, unversel

Un coureur à l'appui universel (type "normal") commence le mouvement de déroulé par l'extérieur du talon.

Il s’agit du mouvement de rotation intérieure du pied juste après qu'il s'est posé sur le sol. Ce moment, baptisé contact initial, fait partie de la phase d'appui du cycle de la foulée.

Renvoie à l'adjectif "extérieur". Dans la version dynamique appliquée à la course, cela signifie que le pied tourne, selon son axe longitudinal, vers l'extérieur du corps. Le bord interne du pied a tendance à s'élever alors que le bord externe s'écrase sous le poids du corps

Depuis le début des années 1980, les marques essaient d’adapter leurs produits à ces trois “natures”.
A chaque appui l’ensemble des chaînes musculaires (ex chaîne postérieure qui s’étend de l’arrière du crâne jusqu’aux bouts des orteils) sont sollicitées différemment selon que vous soyez pronateur,supinateur ou universel.
Il est donc fortement conseillé , si vous envisagez une pratique régulière et que vous portez déjà des semelles orthopédiques,de prendre rendez-vous avec votre podologue afin d’éviter que des déséquilibres trop importants s’installent.


O.T

www.sport-coach-paris.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sotonic-coach-paris officiel - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Sotonic-Coach-Paris
  • Sotonic-Coach-Paris
  • : Blog de la forme et du bien être avec quelques conseils et astuces pour rester en forme et prendre soin de vous.
  • Contact

Recherche

Catégories